Article

Outre son rôle dans la digestion, la salive participe activement à la protection de la cavité bucco-dentaire

La prise de certains médicaments peut entraîner une diminution du flux salivaire

La salive : un protecteur naturel de notre bouche

La salive est notre meilleure alliée contre la carie dentaire et les infections des muqueuses orales.

Chacun possède trois paires de glandes salivaires principales qui sécrètent en moyenne 1,5 litre de salive par jour.
La salive est composée à 98% d’eau, à 0,5% de protéines et d’une multitude d’ions minéraux, de calcium, de fluorures, de phosphates, etc.
Ces proportions varient d’un individu à l’autre, et chez une même personne, en fonction du stress, du tabagisme, des cycles hormonaux et d’un éventuel défaut de fonctionnement des glandes salivaires.

Rôle de la salive

La salive initie la digestion en imprégnant le bol alimentaire. En le lubrifiant, elle facilite la mastication et la déglutition.

Autre rôle majeur, la salive neutralise l’acidité buccale. Une chute de sécrétion salivaire ne lutte plus contre cette acidité et peut être à l’origine de caries et de gingivites.
La salive renforce la reminéralisation de l’émail et répare ainsi les micro altérations que subit quotidiennement l’émail de nos dents.
A noter : en cas de grignotages répétés la salive n’a pas le temps de jouer son rôle protecteur contre les attaques acides d'origine bactérienne.

Enfin, la salive est dotée d’un pouvoir cicatrisant sur les plaies internes, provoquées notamment par la mastication. Elle contient certaines protéines capables de détruire les micro-organismes étrangers et de diminuer le risque de candidoses.

Diminution du flux salivaire

Le flux salivaire peut parfois diminuer. La salive vient alors à manquer, soit à cause de certaines maladies, soit à la suite d’une irradiation des glandes salivaires par radiothérapie de la tête et du cou, soit encore lors de la prise de certains médicaments tels que les antihistaminiques, les antidépresseurs ou les neuroleptiques.

Comment remédier à la sécheresse buccale ?

Cette sécheresse donne alors une langue pâteuse. On a du mal à s’exprimer, à avaler. Une infection des muqueuses peut survenir, ainsi que des caries.

Pour stimuler le flux salivaire voici tout d’abord les moyens classiques :

  • le goût acide (jus d’agrume, pommes)
  • les chewing-gums et pastilles (sans sucres), car la mastication stimule la salivation
  • les substituts salivaires
  • le gel buccal qui humecte les muqueuses
  • le spray d’eau, moyen à la fois simple et pratique

  • Enfin il existe des médicaments à prendre par voie orale qui stimulent la salivation.

    Attention : La mastication du chewing-gum est peu recommandée si vous portez un appareil orthodontique ou certains types de prothèse.

    Nos conseils

    1. Les traitements de la diminution du flux salivaire sont établis en fonction de la cause qui les provoque.
    2. Afin d’éviter des troubles plus sérieux, ne tardez pas à consulter votre praticien si vous ressentez une gêne.

    Dernière mise à jour le 09/09/2014

    Fiches conseil

    Plus de 200 articles illustrés pour en apprendre plus sur l'hygiène et les soins buccodentaires.

    Vidéo pédagogiques

    Pour comprendre les soins buccodentaire en images 3D animées de façon ludique.

    Où sommes-nous

    Notre adresse : 5 place des fêtes - 75019 PARIS

    Lettre d'information

    Restez en contact et informez-vous des dernères actualités de votre cabinet dentaire.